Je m’appelle Michaël, je suis le fondateur d’une startup dans le secteur bancaire et financier. J’ai deux petites filles, j’aime faire du sport mais aussi profiter de la vie. Cela comprend passer du temps avec ma famille, partir en voyage, et apprécier les moments simples comme aller au restaurant ou au cinéma. J’ai développé une passion un peu particulière depuis 2 ou 3 ans. Je suis amateur de whisky ! C’est un ami à moi qui m’a un petit guidé la première fois et fait mon éducation en la matière. Il m’a parlé des distilleries écossaises qu’il préférait et ça m’a intéressé. Chaque fois que je le voyais, il m’en faisait tester 3 ou 4 différents.

Mes débuts avec le whisky

Je suis membre d’un business club, où j’y retrouve plusieurs personnes que je croise dans le milieu professionnel, dont certains sont devenus des amis. Nous nous y retrouvons plusieurs fois par mois, et c’est aussi l’occasion de décompresser après le travail, de parler de choses et d’autres, tout en buvant un verre de whisky justement. Je me suis rendu compte que tout le monde autour de moi avait sa marque préférée, ils avaient à peu près tous des notions en la matière et pouvaient distinguer des saveurs qui pour moi étaient encore trop subtiles.

Les premières bouteilles de ma collection

C’est à force de fréquenter ce club et certains de mes amis que je me suis moi aussi constituer un palais pour le whisky. J’ai commencé à en parler autour de moi quand je recevais de la famille à la maison et peu à peu, c’est mon entourage qui m’a pris pour l’expert en whisky. Une chose entrainant une autre, je me suis retrouvé à recevoir des livres sur le sujet à noël et même mon beau-frère m’a offert une très bonne bouteille de la distillerie Glenfiddich, que j’ai décidé de garder dans ma petite cave à whisky, qui depuis a bien grandi. Je possède une belle collection de bouteilles que je garde pour mes invités privilégiés ainsi qu’une vingtaine de bouteilles que je considère comme un investissement financier qui d’ici quelques années pourront me rapporter.

Ma passion se transmet

Bourbon, scotch, rye, whisky japonais ou whisky irlandais, on a le choix et la chance de pouvoir faire beaucoup de découvertes. L’univers du whisky me passionne, depuis ses origines jusqu’aux distilleries plus expérimentales. J’ai également appris à fumer le cigare, idéal pour accompagner un verre. Comment associer les deux et les choisir ensemble est presqu’un art. J’ai même réussi à contaminer un cousin qui est devenu lui aussi un connaisseur. On planifie de partir l’automne prochain en Écosse pour faire le tour de quelques distilleries des Highlands. C’est ça qui est agréable avec le whisky, c’est la connivence qui peut exister entre les amateurs. Le whisky est au final un lien social noble, un sujet de conversation réservé aux initiés, mais tous ceux qui entrent dans ce cercle finissent par développer une vraie passion.